Drame au Chantier Ila Touba : Un ouvrier écrasé par un camion opérant sur le site

  • Source: : Seneweb.com | Le 21 janvier, 2018 à 23:01:05 | Lu 8500 fois | 33 Commentaires
content_image

Drame au Chantier Ila Touba : Un ouvrier écrasé par un camion opérant sur le site

Ousmane Cissé, un ouvrier travaillant sur le chantier de l'autoroute Ila Touba (Thiès-Touba), a été mortellement fauché par un camion opérant sur le même site. Le drame s'est joué ce dimanche à Touba-Toul dans le département de Thiès, vers 11 heures du matin, a appris Seneweb dans la soirée.

Ousmane Cissé, qui habite Mékhé, était marié et père de trois enfants. Il est la quatrième victime à avoir perdu la vie dans des circonstances similaires, renseigne notre source.


Auteur: Seneweb news - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (18)


Anonyme En Janvier, 2018 (00:05 AM) 0 FansN°: 1
faut virer les chefs de chantier
Reply_author En Janvier, 2018 (00:51 AM) 0 FansN°: 1
suis daccord pour manquement de formation pour la securite des employes
Reply_author En Janvier, 2018 (07:36 AM) 0 FansN°: 2
naka yallah yeureum.
il avait une position de soutien pour sa famille. il a perdu son père y a un an et était le fils ainé de sa mère.
il faut vraiment indemnisé sa famille.
Luimeme En Janvier, 2018 (01:13 AM) 0 FansN°: 2
Au secourrrrrrrrrrrrrrrrr, que les khalifes parlent, que ceux qui peuvent etre entendus se soulèvent afin que cette rencontre des francs-maçons ne se tienne pas du tout au sénégal !!!! ouvrez vos yeux, Macron, Riyana, ils viennent tous pour la rencontre des francs-maçons.Vous voyez que la rencontre n’est du tout annulé mais juste déplacée cette fois dans un lieu tenu secret !!! Pourquoi viennent-ils le 02 fevrier et pas une autre date si ce n'est pour la rencontre ?  :frustre:   :frustre:   :frustre: 
Anonyme En Janvier, 2018 (01:31 AM) 0 FansN°: 3
Le premier site de location de maisons, d'appartement pour les voyageurs ou simples locataires temporaires.

Si vous avez aussi votre espace, c'est le temps de rentabiliser.



Créez votre compte depuis ce lien. Vous pouvez l'utilisez pour voyager ou pour héberger. C'est fini les hôtels

www.airbnb.fr/r/diouldeb1
Reply_author En Janvier, 2018 (07:25 AM) 0 FansN°: 1
moo yow fo tothie. les gens utilisent ces sites depuis des lurettes :(
Bathie T En Janvier, 2018 (01:53 AM) 0 FansN°: 4
Il s’agit certainement de défaillances en santé et sécurité au travail sur ce chantier. C’est inadmissible en 2018 que quatre employés perdent la vie dans des circonstances toutes pareilles. Cela veut dire que ni l’entrepreneur, ni le maître d’oeuvre, encore moins le maître d’ouvrage n’ont fait leur devoir pour prévenir ces accidents ou tout au moins mettre sur place des agents de prévention qui sensibilisent les travailleurs sur les règles élémentaires en santé et sécurité sur les chantiers de construction: les déplacements des travailleurs sur les aires de travail, les chemins d’accès, la dotation des camions d’alarme de recul, le port de casques, de lunettes et de bottes de sécurité, etc. Sans oublier également la tenue régulière de séances d’information pour rappeler à tous les travailleurs le respect des normes de santé et sécurité sur le chantier. J’ose espérer que d’ici la fin de ce chantier des mesures efficaces seront mises en place afin de préserver la vie et l’intégrité de ces travailleurs. L’état qui est le maître d’ouvrage doit prendre ses responsabilités et ouvrir une enquête immédiatement.
Reply_author En Janvier, 2018 (20:03 PM) 0 FansN°: 1
d'accord avec toi,mais... le sénégalais est indiscipliné, tu lui donnes des bottes il va les revendre, comme le casque, les équipements, sauf le gilet fluorescent qui fait voir qu'il travaille. des cons quoi!
Reply_author En Janvier, 2018 (21:42 PM) 0 FansN°: 1
ahahaha sénégalais h
Atou Mi Reirone  En Janvier, 2018 (02:21 AM) 0 FansN°: 5
Il faudrait engager un agent santé- sécurité durant toutes les phases de la construction. Ce dernier veillerait à l'application des dispositifs sécuritaires à prendre, quitte à exclure l'ouvrier qui ne respecte pas les règles. Cet agent convoquerait des comités de chantier (aux 2 semaines si possible) qui ne traitent que des questions relatives à la santé et à la sécurité de tous les intervenants au chantiers.



Des chantiers de plus grande envergure se construisent partout dans le monde sans mort d'hommes; pas ce nombre en tout cas à ce stade. Bref, on néglige tout dans ce pays.
Reply_author En Janvier, 2018 (10:07 AM) 0 FansN°: 1
waw yalla bakhhna inchallaa
Maaa En Janvier, 2018 (06:21 AM) 0 FansN°: 6
Une autoroute qui fait des morts alors qu'il n'est même pas encore terminé.Cela montre que même s'ils terminent les travaux ce ne sera pas une autoroute sûre.Ces genres d'accidents n'arrivent jamais dans les pays développés où c'est l'entreprise qui risque de partir en faillite s'il y a un seul mort par accident.C'est pourquoi là bas les chefs de chantiers font attention et ne recrutent que des gens qualifiés pour zéro accident.Senegal moom koufi dée ya perte ! Pas d'enquête,pas de condamnation,rien ! Le sous développement c'est dur ! Le pire dans cette histoire c'est qu'on construit cette autoroute pour des analphabètes de Touba.C'est pas demain le développement.
Anonyme En Janvier, 2018 (08:23 AM) 0 FansN°: 7
Tous les grands travaux dans le monde ont fait des morts. La sécurité à100% n'existe pas et c'est maintenant qu'on apprend ces morts alors qu'il y en a eu lors de la construction de l'autoroute à péage et d'autres routes au Sénégal.
Anonyme En Janvier, 2018 (08:31 AM) 0 FansN°: 8
A quoi parler sécurité dans ce pays puisque tous le monde est indiscipliné et ne respectent aucune règle !!! Lors de la construction de la tour EIffel il n'y a eu aucun mort , construction du tunnel sous la Manche de 1986 à 1992 ) 1 mort et ici en peine campagne sur un chantier basique déjà 4 morts ...comme Dieu est grand et décide de tout faut pas vous plaindre .... :jumpy2: 
Toufa En Janvier, 2018 (09:01 AM) 0 FansN°: 9
Ousmane Sonko vraiment tu es un menteur
Anonyme En Janvier, 2018 (09:07 AM) 0 FansN°: 10
2 morts sur un chantier d'autoroute en Allemagne

Une partie d'un pont longue d'une quarantaine de mètres et un échafaudage se sont effondrés le 15 juin 20160 sur l'autoroute 7, à une centaine de kilomètres à l'est de Francfort en Allemagne. L'accident a fait au moins 2 morts et au moins 6 personnes ont été gravement blessées. Des personnes pourraient se trouver ensevelies sous les décombres : au moment de la chute, 20 ouvriers travaillaient sur l'échafaudage à la rénovation et la consolidation du viaduc de Schraudenbacher, vieux d'environ 50 ans, révèle «Bild».
Reply_author En Janvier, 2018 (21:47 PM) 0 FansN°: 1
merci
pourtant les allemands sont très disciplinés
Anonyme En Janvier, 2018 (09:08 AM) 0 FansN°: 11
Une partie d'un pont longue d'une quarantaine de mètres et un échafaudage se sont effondrés le 15 juin 2016 sur l'autoroute 7, à une centaine de kilomètres à l'est de Francfort en Allemagne. L'accident a fait au moins 2 morts et au moins 6 personnes ont été gravement blessées. Des personnes pourraient se trouver ensevelies sous les décombres : au moment de la chute, 20 ouvriers travaillaient sur l'échafaudage à la rénovation et la consolidation du viaduc de Schraudenbacher, vieux d'environ 50 ans, révèle «Bild».
Anonyme En Janvier, 2018 (09:15 AM) 0 FansN°: 12
Un ouvrier trouve la mort sur un chantier de l’A68, entre Toulouse et Albi



C’est au niveau de la sortie Saint-Sulpice de l’A68, entre Gaillac et Toulouse, que le drame s’est produit

Le drame s’est produit lundi 17 juillet 2017, sur un chantier de l’A68, au niveau de la sortie Saint-Sulpice (Tarn) de l’autoroute, entre Albi et Toulouse.



Percuté, puis écrasé par un camion



Ce chantier vise à construire une séparation en béton au niveau du terre-plein central. C’est alors que, dans des circonstances restant à déterminer, peu après 11 heures, un jeune employé d’une entreprise de travaux publics a été « percuté, puis écrasé par un autre camion », indique le Service départemental d’incendie et de secours du Tarn.



Un accident du travail



Très vite, les sapeurs-pompiers du Tarn ont déployé d’importants moyens pour porter secours à la victime, avec également le concours du SMUR et de la gendarmerie du Tarn, ainsi que la DIRSO. Mais les secours n’ont rien pu faire : le jeune homme avait été tué sur le coup. Il avait 28 ans.



S’agissant d’un accident du travail, l’inspection du travail s’est également rendue sur place, afin de déterminer si les conditions de sécurité étaient respectées sur le site. Une enquête de gendarmerie a été ouverte.





Anonyme En Janvier, 2018 (09:19 AM) 0 FansN°: 13
Trois morts en trois moisvsur les chantiers de l'Hérault

Jeudi 23 février 2017



Les ouvriers du BTP exercent un métier à risque, notamment sur les échafaudages.

Les ouvriers du BTP exercent un métier à risque, notamment sur les échafaudages.

La CGT s’inquiète de la série d’accidents dramatiques sur les chantiers du département.



"Cela fait trois morts en trois mois. On est inquiet." La série d’accidents observée sur des chantiers du département fait frémir Mario Ferral. Sans mettre nécessairement en cause la responsabilité des employeurs, le représentant de la CGT dans le secteur du BTP égrène les drames. Le dernier en date remonte au 10 février dernier, dans les halles de Vias?: un ouvrier a chuté mortellement d’un échafaudage mobile.

Des échafaudages qui devraient être vérifiés



Une semaine plus tôt, à Montpellier, un employé de Fondeville était également décédé sur un chantier de l’avenue Clemenceau, écrasé par une banche (élément de coffrage) qui s’était malencontreusement détachée lors d’une opération de levage.

Le 9 novembre enfin, en pleine nuit, un surveillant de chantier avait chuté de plusieurs mètres depuis un pont en construction, sur le doublement de l’autoroute A9. "Les chutes en hauteur doivent être la priorité de l’inspection du travail. Les échafaudages doivent être vérifiés systématiquement", insiste Mario Ferral, impliqué de longue date sur ces questions de sécurité.

Des risques pris tous les jours sur les chantiers



Deux des trois accidents lui rappellent celui intervenu en 2009, à Odysseum. Un ouvrier qui se trouvait sur une partie non éclairée du bâtiment en construction avait chuté dans un sous-sol et avait agonisé plusieurs heures avant que son corps ne soit retrouvé. "Nous nous sommes portés partie civile comme nous le faisons systématiquement si nous sommes alertés par les familles. Mais aujourd’hui, en 2017, rien n’a bougé dans ce dossier. Il n’est même pas comptabilisé comme un accident du travail dans les statistiques de la Carsat, s’insurge le représentant syndical. Si on arrive à masquer les accidents mortels, que se passe-t-il avec les petits incidents", ajoute-t-il.

La victime d’Odysseum était pupille de la Nation, aucune famille n’est donc intervenue auprès de la justice pour exiger des éclaircissements sur les circonstances de son décès. Selon Mario Ferral, la pose d’une plaque sur le lieu de son accident aurait dû être envisagée en forme d’hommage à sa mémoire. Aux risques pris tous les jours sur les chantiers.

Anonyme En Janvier, 2018 (09:25 AM) 0 FansN°: 14
Montpellier : un ouvrier de 35 ans meurt écrasé par un bloc de béton



Vendredi 03 février 2017

MIDI LIBRE



Les sapeurs-pompiers et un médecin du Smur n’ont pas pu le ranimer.

Vers 15h ce jeudi 2 février, un ouvrier de 35 ans a été écrasé par un bloc de béton sur un chantier d'habitation sur le boulevard Clemenceau. Il est décédé peu de temps après l'accident.



Tragique accident ce jeudi 2 février au 51 boulevard Clemenceau, à Montpellier. Vers 15 heures, un ouvrier de 35 ans est décédé après qu'un module de coffrage, de plusieurs centaines de kilos, soit tombé sur lui de plusieurs mètres de haut pour une raison qui reste encore indéterminée. L'homme est mort peu de temps après l'accident. Les sapeurs-pompiers n’ont pas réussi à le ranimer.

Enquête et autopsie ordonnées



Le drame s'est déroulé sur le chantier d'habitations appelé "Le Village Clem". Une enquête de la sûreté départementale est en cours pour déterminer les causes du drame. De même, une autopsie a été ordonnée pour en savoir plus sur les circonstances de la mort de ce Montpelliérain.



Khatior-bi En Janvier, 2018 (12:01 PM) 0 FansN°: 15
Les accidents de chantier sont previsibles car ils sont dus a un manque de respect des normes de securite.

Je suis persuade que le camion etait depourvu d'indication sonore.
Anonyme En Janvier, 2018 (14:00 PM) 0 FansN°: 16


Merci pour cet article très complet encore une fois

voyance email
Teuss En Janvier, 2018 (14:35 PM) 0 FansN°: 17
YALLE NAKO YALLA YEUREUM BIDIAKHI MOUHAMED ALEYHI SALAM IL FAUT QUE AUSSI L ETAT INDEMNISE LES IMPACTES DE L AUTOROUTE ILA TOUBA SURTOUT CEUX DE DAKHAR MBAYE DANS LA COMMUNAUTE RURAL DE NOTTO DIOBASS QUI EST DANS LA REGION DE THIES OU LE MINISTRE DU COMMERCE ALIOUNE SARR EST LE MAIRE IL A PRIS LES PARCELLES D HONNETES CITOYEN QUI L ONT ACHETER A TRAVERS DES PRETS BANCAIRES QU IL PAYE TOUJOURS ET SE RETROUVE AUJOURDHUI DANS LE DESAROI TOTALE ET LES A DONNER AUX CHINOIS
Anonyme En Janvier, 2018 (18:04 PM) 0 FansN°: 18
Comparaison n’est pas raison et je m’adresse à cette personne qui nous balance des articles tirés je ne sais d’où. Le risque zéro n’existe pas mais encore faudrait-il prévenir les accidents! C’est de cela qu’il s’agit: mettre sur le chantier des mesures adéquates pour la sécurité de tous les travailleurs sans distinction. C’est mieux que de vouloir se comparer aux autres pour essayer de se donner une bonne conscience.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com