Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Publication de son livre «Macky Sall, contre vents et marées» : Alioune Fall, retrace le soutien incommensurable de Harouna Dia au Chef de l’Etat

Posté par: Cheikhou Aidara| Jeudi 05 novembre, 2015 17:11  | Consulté 2046 fois  |  0 Réactions  |   

Le journaliste et consultant en communication, Alioune Badara Sall, plus connu sous le nom de Alioune Fall, a, dans son ouvrage intitulé «Macky Sall, contre vents et marées», retracé avec détail la trajectoire de l’actuel Président de la République du Sénégal. Témoin privilégié de la vie de l’homme politique de Macky Sall, l’auteur replonge dans les années de braises de celui qui préside aujourd’hui les destinées des Sénégalais.

«Attaque dans le deuil de sa mère»

C’est le 4 octobre 2007 que les hostilités (Ndlr : entre Abdoulaye Wade et Macky Sall) ont démarrés. Macky Sall porte encore le deuil de sa mère décédée 10 jours plus tôt, comme si le décès de la maman était le signal attendu pour abattre un fils qui se retrouve ainsi sans père ni mère, dans le but de protéger les intérêts d’un autre fils ayant le privilège d’être entouré des siens. Sur le terrain politique, les instances de base du Parti sont actionnées, et on rivalise d’ardeur dans l’agitation contre Macky Sall. Institutionnellement, Abdoulaye Wade, par l’entremise de son neveu Doudou Wade, mobilise la majorité écrasante des députés de son parti contre le président de l’Assemblée nationale. Après cet épisode, s’ouvre l’ère de l’isolation de Macky qui trouvera auprès de sa femme le réconfort moral nécessaire au révélateur de son talent insoupçonné de «Gawlo».

«La solitude d’un condamné»

La pression, c’est aussi sur tous ceux qui sont réputés plus ou moins proches de Macky, qu’ils soient du Pds ou non. Tous les moyens sont bons pour faire le vide autour du paria désigné. Ses amis sont systématiquement éradiqués de l’espace institutionnel, éjectés sans management des postes de responsabilité qu’ils occupent. L’inquisition s’installe, et quiconque veut abattre son adversaire l’accuse d’être proche de Macky. (...).

En fin stratège, le président Wade va confier cette opération de liquidation de son «dauphin» aux députés libéraux qui s’acquitteront convenablement de la mission (…).       

«La sale besogne aux députés»

(…) l’histoire retiendra que pour venir à bout de Macky Sall, Abdoulaye Wade a été obligé de recourir à l’infamie, en exerçant sur la constitution des manipulations monstrueuses. A ce stade des choses, le président de la République entretient encore en lui l’espoir que le président de l’Assemblée nationale, se sentant sans issue, accepterait finalement de démissionner, avant que le texte négativement historique ne soit étudié par le parlement qui a déjà établi son calendrier à cette fin.

La quête difficile d’une maison : «Macky ne possède pas la somme nécessaire pour couvrir un an de loyer»

Au retour de Macky, il est informé par sa femme. Il appelle Harouna Dia qui revient sur son entretien téléphonique avec le conseiller du président Wade. Décision est aussitôt prise de trouver une maison en location et de préparer le repli de la famille Sall là-bas. Car les informations livrées par ce proche collaborateur d’Abdoulaye Wade sont conformes à la réalité. Macky Sall ne possède pas de maison de standing à Dakar qui pourrait l’accueillir, s’il devait quitter son logement de fonction. Quant à l’argent, il n’en a pas non plus. Il dispose dans ses comptes d’avoirs inférieurs aux revenus mensuels du Premier ministre qu’il a été pendant plus de trois ans, ou du président de l’Assemblée nationale qu’il est encore, certainement pour une très courte période. Mais tout cela ne semble pas l’ébranler davantage qu’il ne le manifeste depuis le début de cet acharnement contre lui. La quête d’une maison s’avère difficile. Elle abouti finalement à une villa de grand standing à Fann-Résidence. Cette petite villa de fonction à elle seule, d’ailleurs, symbolise toute la sobriété de Macky qui même aux cimes de la grandeur aux côtés du Président Wade dont il était le second immédiat, n’a jamais senti le besoin de changer de résidence, renonçant à occuper le petit Palais. C’est dans ce dur labeur que des amis interviennent opportunément pour le tirer de ce mauvais pas. Ils apportent leur soutien, et le coût du loyer pour un an est mobilisé et versé au bailleur, ce qui ouvre la voie à la signature du contrat de location. (…).   

La cérémonie de dédicaces du livre est prévue le 14 novembre prochain, à Dakar. 

 L'auteur  Cheikhou Aidara
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Cheikhou Aidara
Blog crée le 31/03/2015 Visité 132199 fois 64 Articles 1141 Commentaires 7 Abonnés

Posts recents
SANTE : Comment faire pour éviter les crampes ?
CONTRIBUTION : Halte à la triche ! (Par Ousmane Guèye)
Reportage - Kédougou : Dans l\'antre des prostituées de Khossanto
5 choses que vous ne saviez pas sur Macron
Formation : BEM Dakar lance son Master en Management de l’Energie et des Ressources Pétrolières
Commentaires recents
Les plus populaires
Prostitution des Africaines en Europe : Témoignage émouvant d’une fille nigériane de 26 ans
COMMENT FAIRE POUR AVOIR DE BEAUX SEINS ?
Révélation : 90% des enfants vivant avec le sida sont africains (Onusida)
POURQUOI LE SEXE EST BON POUR LA SANTE ?
CONTRIBUTION : Grâce présidentielle accordée à Karim Wade (Par Moustapha Lo DIATTA)